Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

été 2020 en France, où partir en famille ?

Découverte de la France 18/05/2020

Location de vacances et réservations

Les Français commencent à réserver leurs vacances d’été en famille. Depuis que le Premier ministre a annoncé que les Français pourraient partir en vacances en juillet et en août, en métropole ou dans les départements d’outre mer, les locations de vacances sont prises d’assaut et les réservations de Gîtes de France ont considérablement augmenté.Les Français peuvent prendre leurs réservations. Les acteurs du tourisme de l’hôtellerie, se sont engagés à faire en sorte qu’ils soient intégralement remboursés dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances, avait précisé Edouard Philippe ce 14 mai, lors de l’annonce de son plan de relance pour le secteur du tourisme. Il n’en fallait pas moins pour que les familles commencent enfin à se projeter pour des réservations, à l’hôtel, au camping ou dans un gîte, en France. 

Location Airbnb : pourquoi les réservations sont-elles peu nombreuses ?

Airbnb a constaté une forte augmentation des recherches du 15 avril au 15 mai, avec “85% qui portent sur des lieux de séjour en France“, précise la plateforme de locations touristiques dans un communiqué. Aussi, les recherches locales, à moins de 80 km du domiciles sont “plus de trois fois supérieures à celles de la même période l’année dernière”, tandis que les locations avec piscine semblent les plus appréciées pour cet été, tout comme les destinations balnéaires. Pourtant, peu de réservations ont été effectuées. En cause ? Le site précise que “les voyageurs ne seront pas remboursés s’ils doivent annuler une réservation effectuée après le 14 mars en raison du Covid-19“. 

Les réservations de train à la SNCF

Depuis le 15 mai, les réservations des TGV et Intercités sont ouvertes pour les vacances d’été en France. Néanmoins, jusqu’au 2 juin, la SCNF ne prévoit qu’un siège sur deux, en espérant un retour à la normale cet été. Rappelons que les billets de train réservés sont échangeables et remboursables sans frais, en cette période de coronavirus.

Pourra-t-on partir à l’étranger cet été ?

Les vacances à l’étranger semblent compromises cette année. “On va limiter les déplacements internationaux pendant les vacances d’été. On va essayer de rester en Europe, ou même dans une zone plus restreinte. On saura ça début juin, c’est trop tôt pour le dire aujourd’hui”, avait déclaré Emmanuel Macron le 5 mai dernier. Pour l’heure, les frontières européennes restent fermées “jusqu’à nouvel ordre”, mais elles pourraient rouvrir après le 15 juin de manière progressive selon l’évolution de l’épidémie.

  • Réouverture des frontières : les frontières franco-suisses devraient rouvrir le 15 juin Alors que la déconfinement progressif de la France a débuté ce lundi 11 mai, se pose l’épineuse question de la réouverture des frontières. Quand pourrons-nous nous rendre en Europe ? Et ailleurs à l’étranger ?

Pourra-t-on aller à la plage cet été ?

Le 28 avril, le Premier ministre avait annoncé que l’accès aux plages ne serait pas autorisé avant au moins le 2 juin. Néanmoins, sur demande des maires, de nombreuses plages ont pu rouvrir en France, à condition de respecter les règles de distanciation sociale.Pour autant, la plage statique n’est pas permise : il ne sera donc pas possible d’y poser sa serviette pour bronzer ou faire un pique-nique en famille : seules la promenade, la baignade, la pratique sportive individuelle et la pêche à pieds y sont autorisées pour le moment. 

Quelles sont les plages ouvertes en France ?

De nombreuses plages ont pu ouvrir depuis le 13 mai. Les départements des Alpes-Maritimes, l’Hérault, les Pyrénées-Atlantiques, la Gironde, le Nord, l’Ille-et-Vilaine, le Pas-de-Calais, la Vendée ou encore les Côtes d’Armor ont pu accueillir du public, tout comme La Baule/Pornichet (44), la plage des Sables-d’Olonne (85) et les plages de l’Ile d’Yeu (85).

  • Quelles plages rouvrent en France ? Quand ? Pour qui ? Comment ?Certaines plages commencent enfin à rouvrir en France. D’autres maires ont envoyé des demandes de réouverture et attendent le feu vert des préfets. Qui pourra (ou non) se rendre en bord de mer ? Quid de Paris Plages ?

Vacances d’été en France

Edouard Philippe avait déjà annoncé le 19 avril que les vacances d’été seraient particulières cette année et incité les Français à privilégier les séjours dans notre beau pays. Il a annoncé qu’il allait falloir prendre son mal en patience et repousser ses projets de séjour à l’étranger pour plus tard. Le Premier ministre a ajouté qu’il n’était pas sûr que le transport aérien pourrait reprendre dans de bonnes conditions rapidement, et que “les conditions d’entrée ou de ré-entrée sur le territoire national” seront certainement “assez exigeantes vis-à-vis de ceux qui arrivent de l’étranger”. Un avis partagé par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, en charge du Tourisme. “Lorsque les conditions sanitaires le permettront, je suis persuadé que les Français auront “envie de France” et je souhaite qu’ils puissent soutenir les hôteliers, restaurateurs, activités de loisirs, les sites patrimoniaux qui font la richesse de nos territoires“, a-t-il confié au Parisien le 26 avril. La majorité des parents devraient donc profiter de leurs vacances en France. Une campagne pourrait même être lancée pour soutenir les professionnels du tourisme, en incitant les Français à rester dans l’hexagone, et ainsi limiter la propagation du virus d’un pays à l’autre. Mais reste à savoir dans quelle mesure il est possible de partir.

Peut-on partir en week-end pour le pont de l’Ascension ?

Il est encore trop tôt pour penser aux vacances d’été. Je donne d’ores et déjà rendez-vous aux Français à la fin du mois de mai pour évaluer les conditions dans lesquelles nous organiserons une nouvelle phase de déconfinement, et prendrons en particulier des décisions sur l’organisation des vacances, a déclaré Edouard Philippe à l’Assemblée nationale lors de l’annonce de son plan de déconfinement. D’ici là, les déplacements de plus de 100 kilomètres sont à proscrire, hors motifs “impérieux, familial ou professionnel” (sur présentation d’une attestation obligatoire), et les Français ne pourront pas profiter des ponts de mai, mais surtout du pont l’Ascension le 21 mai, qui aura lieu après le déconfinement. Le jeudi de l’Ascension sera bien férié, mais je dis clairement aux Français : ce n’est pas le moment de quitter son département pour partir en week-end“, a prévenu Edouard Philippe. Mardi 5 mai, Emmanuel Macron a lui aussi prévenu : “Il y a deux grands week-ends qui arrivent: on veut éviter que des gens qui sont dans des villes très touchées aillent dans des zones moins touchées pour prendre un peu le vert, aller à la plage ou ailleurs” a-t-il déclaré.

Etat d’urgence : jusqu’au 10 juillet

Le plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe a été rejeté. Il prévoyait notamment de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 24 juillet. Ce 6 mai, les sénateurs ont finalement voté le projet de loi en l’adaptant avec des amendements. Ainsi, l’état d’urgence est fixé au 10 juillet. Entré en vigueur le 24 mars, l’état d’urgence sanitaire permet notamment aux autorités de rendre obligatoire le port du masque dans les transports, d’imposer une mise en quarantaine aux personnes entrant sur le territoire Français… Le texte sera examiné à partir de ce lundi par le Sénat, avant d’être transmis à l’Assemtblée nationale en vue d’une adoption définitive dans la semaine. 

Vacances apprenantes : des vacances d’été studieuses

Cet été, quand tout sera revenu à la normale, on montera des modules de soutien scolaire aux élèves qui en ont besoin, de façon à ce qu’ils passent dans la classe supérieure avec le niveau requis“, a précisé Jean-Michel Blanquer début avril. Ces modules de soutien scolaire gratuits pourraient avoir lieu “au moins pour la dernière semaine d’août”. Le ministère prévoit aussi d’organiser des colonies de vacances éducatives à la fin de la crise. Le ministre de l’Éducation estime en effet qu’entre “5 et 8% des élèves” ont été “perdus” par leurs professeurs qui ne sont pas parvenus à les joindre à distance, a-t-il précisé dans Le Parisien le 31 mars. Aussi, dès le 4 juillet, ces congés seront un peu différents des autres années : “nous avons premièrement les vacances apprenantes, autrement dit des colonies de vacances très éducatives. Nous allons déployer le dispositif “écoles ouvertes” de manière générale dans toute la France, c’est-à-dire que le bâtiment sera ouvert et permettra dans un grand nombre de cas d’avoir des activités au quotidien de façon à ce qu’il n’y ait aucun enfant qui soit confiné pour des raisons sociales et non plus sanitaires aux mois de juillet et août“, a expliqué le ministre sur LCI. L’objectif de ces dispositions est notamment d’éviter le décrochage scolaire, et “que les enfants puissent un petit peu se régénérer à l’occasion des vacances d’été grâce à toutes les propositions”.

Dates des vacances d’été : le 4 juillet 2020

Jean-Michel Blanquer a réaffirmé que les dates des vacances scolaires ne seraient pas changées. “Dans une période où tout change, il est important de maintenir certains repères” a déclaré le ministre de l’Education ce 29 avril sur BFMTV. Les vacances d’été auront donc lieu du 4 juillet au 1er septembre 2020. Les dates sont communes à toutes les zones A, B ou C et les vacances d’été se terminent alors le jour de la rentrée des classes, le mardi 1er septembre 2020.

Source: journaldesfemmes.fr/maman/guide-sorties-en-famille/

Annonces partenaires