Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Tous unis pour relancer l’économie touristique !

Actualités il y a 5 minutes

La crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19 a plongé le secteur touristique dans une situation exceptionnelle. Et pour cause, l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a une nouvelle fois revu à la baisse ses estimations pour 2020 : chute de 60 à 80% du nombre de touristes dans le monde ainsi qu’entre 800 et 100 milliards de recettes internationales en moins.

►►► A Découvrir aussi : Découvrez nos offres d’hébergements

Habitués à regrouper régulièrement et physiquement ses différents partenaires pour aborder et échanger autour de sujets d’actualité, les Hubs de La Provence ont organisé, le 23 juin, le troisième “Hubinaire” relatif cette fois au secteur du tourisme, avec comme invités d’honneur François de Canson, président du Comité Régional de Tourisme (CRT) Provence-Alpes-Côte d’Azur, Loïc Chovelon, directeur général du CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur, et Isabelle Brémond, directrice générale de Provence Tourisme.

À l’instar d’autres destinations, le territoire régional n’a pas été épargné par cette pandémie. “Le tourisme a été touché dès le départ. Surtout, il a été frappé plus longtemps que les autres. Depuis le début de la crise sanitaire, la destination a déjà perdu 7 milliards de chiffre d’affaires”, révèle François de Canson. Des conséquences dramatiques également constatées du côté de Provence Tourisme, l’agence départementale de développement touristique. “Dans le département des Bouches-du-Rhône, 8 millions de touristes sont accueillis chaque année pour 42 millions de nuitées enregistrées. Sur la seule période de janvier à mai, ce sont 11 millions de nuitées en moins, soit 675 millions d’euros de pertes pour le territoire. Il nous fallait de réagir par conséquent”, confie Isabelle Brémond.

Une complémentarité dans les plans de relance

Pour éviter un désastre économique et limiter les impacts de cette crise sans précédent, les destinations ont mis les bouchées doubles pour relancer cette industrie, qui représente dans la région près de 13% du PIB et 20 milliards d’euros de recettes. “Au niveau de la Région, 90 millions d’euros ont été engagés par le président Muselier avec nombre de mesures engagées afin notamment d’aider les professionnels à surmonter la crise. Parmi elles, la création de Chéquiers Vacances d’une valeur de 500 euros à dépenser sur le territoire, mis à la disposition de foyers au quotient familial qui ne dépassent pas 1 000 euros ou encore la création de l’opération “Le FRAT-Terrasses”, outil permettant aux municipalités d’exonérer les droits de terrasses aux cafetiers, restaurateurs et les plagistes”, indique le président du CRT.

Ces différents dispositifs de relance sont également accompagnés d’une campagne de communication, encore jamais réalisée sur le plan national. “La stratégie a été d’attaquer en premier le marché national pour arriver à compenser la perte de la clientèle internationale par le marché français. Avec la campagne ‘On a tous besoin du Sud’, notre ambition était simple : avoir la campagne la plus visible des destinations françaises et être les premiers à dégainer“, déclare Loïc Chovelon. Néanmoins, pour également relancer l’arrière-saison, cette campagne de promotion, dont les spots publicitaires sont diffusés depuis début juin, devrait prochainement être interrompue avant de reprendre fin août afin de stimuler l’arrière-saison.

Un plan de relance régionale complété par les dispositifs mis en place par le Département et la Ville de Marseille. “Ce plan d’environ 10 millions d’euros porté par le département et Provence Tourisme, qui sera effectif à partir du 3 juillet jusqu’en février 2021, vient parfaitement se compléter à celui de la Région”, insiste la directrice de Provence Tourisme, qui avait durant l’intégralité de la période de confinement mis en place une hotline afin d’accompagner les professionnels en matière de soutien économique, demande d’informations sur des initiatives… Afin de développer la consommation d’activités touristique, ce plan de relance prévoit deux opérations phares. La première prend la forme d’un “Pass Séjour”. Son principe est simple : pour tout achat d’un séjour de trois nuits minimum, à partir du 1er juillet, dans tous les hébergements marchands du territoire, est offert au voyageur un carte cadeau de 50 euros réutilisable chez un prestataire touristique du territoire

Le deuxième est le lancement du “Pass Événement”, qui permettra de relancer la partie événementielle grâce à un bon d’achat de 50 euros à utiliser pour tous les événements culturels.

Des opérations qui commencent à porter leurs fruits puisque les touristes français sont bel et bien au rendez-vous. “Les premiers résultats tombent. Sur les sept derniers jours, c’est la Région Sud qui collecte le plus de réservations. Il est donc évident que les taux de remplissage seront aux rendez-vous au mois de juillet et août. Néanmoins, l’enjeu sera l’arrière-saison et c’est à ce moment-là qu’il faudra être très bon”, conclut François de Canson.

Paroles de partenaires

Maxime Tissot (Office Métropolitain de Tourisme et des Congrès de Marseille)

“L’idée de ce plan de relance de la Ville de Marseille avec l’Office Métropolitain de Tourisme et des Congrès de Marseille et la Métropole Aix-Marseille-Provence est de s’inscrire dans cette continuité régionale et départementale. Chacun à ses enjeux, et il fallait, pour booster Marseille, que l’on conçoive notre propre dispositif. Depuis le 3 juin et jusqu’au 16 août, une quarantaine de marques marseillaises, dont Maison Empereur, Sessún ou encore Honoré, sont présentes au BHV Marais, dans le cadre d’une opération de séduction auprès de la clientèle parisienne. Cette opération a eu l’effet de rassurer nos professionnels marseillais. La campagne de promotion “Marseille Évidemment” vient renforcer ce qui a pu être fait par le Département et la Région. Nous l’avons articulé en trois points. Le 11 mai, un film d’une trentaine de secondes a été lancé sur les réseaux sociaux pour mettre en lumière la cité phocéenne, pour regagner la confiance des Français en notre destination. La deuxième vague est une campagne de communication auprès des médias tandis que la dernière partie sera consacrée à la relance du tourisme d’affaires.”

Gilles Chauvet (MSC Croisières)

“Pour l’heure, nous pouvons repartir dès septembre. Néanmoins, nous sommes en ordre de marche s’il devait y avoir quelconque changement. Enfin, pour préparer la reprise, nous avons déjà mis au point notre programme Hiver 2020-2021, qui offrira plus de 90 itinéraires différents à travers les Caraïbes, la Méditerranée, le Golfe, l’Afrique du Sud, l’Amérique du Sud et l’Asie.”

Raphaël Sallerin (Groupe Odalys)

“Le groupe Odalys a été un des acteurs les plus agiles du marché depuis le début de cette crise sanitaire et n’a eu de cesse de proposer des offres commerciales, cinq au total. Et ce, afin de soutenir la relance du secteur, de réassurer nos clients et d’encourager les réservations. Dès le 10 avril, nous avons conçu l’offre Sérénité permettant de réserver ses vacances d’été sans stress et sans aucun paiement immédiat tout en bénéficiant d’une annulation gratuite, peu importe la raison. Puis, en mai, une offre pour encourager la reprise des réservations, en proposant jusqu’à 750 euros de réduction sur un séjour en juin ou juillet aux vacanciers détenteurs d’un avoir suite à une annulation de séjour liée à l’épidémie de Covid-19. En juin, trois offres commerciales successives ont été lancées. Une première permettant d’annuler sans frais même à quelques jours du départ avec un remboursement à 100% en cas d’impossibilité de se déplacer suite à une décision gouvernementale restrictive de déplacements. Une seconde permettant pour tout règlement par chèques vacances un système de bonification allant jusqu’à 30% du montant d’un séjour réservé. La dernière en date, lancée le 19 juin, permet aux vacanciers de partir cet été sans avancer le montant de leur séjour et de payer l’intégralité de leur séjour seulement à leur retour de vacances. “

Source: laprovence.com

Annonces partenaires

  • Pourra-t-on partir en vacances cet été ?

    par sur 16/04/2020 - 0 Commentaires

    En temps normal, les réservations pour les vacances d’été sont bouclées depuis longtemps. Mais crise du coronavirus oblige, il va falloir tirer un trait sur les destinations lointaines. Malgré l’allègement des mesures de confinement à partir du 11 mai, il est “trop tôt pour planifier ses voyages” indique mercredi le syndicat des entreprises du tour operating […]

  • été 2020 à quoi vont-elles ressembler?

    par sur 22/04/2020 - 0 Commentaires

    VACANCES – Pandémie de coronavirus oblige, les vacances d’été 2020 ne ressembleront à aucunes autres. Dimanche 19 avril, Édouard Philippe a préparé les Français en disant craindre que des voyages à l’étranger ne soient pas possibles dans l’immédiat. “Est-ce que l’on peut réserver une maison, une location, une place de camping ou un hôtel au mois de […]

  • Découverte de la France du bout du monde

    par sur 26/04/2020 - 0 Commentaires

    Alors que le déconfinement approche, nombreux sont ceux qui commencent à penser aux vacances d’été. Et avec la pandémie qui continue de sévir et les frontières qui demeureront certainement fermées, il y a de fortes chances que nos destinations estivales soient franco-françaises. Mais qu’importe car l’hexagone regorge de coins spectaculairement dépaysants, qui n’ont rien (ou […]

  • Vacances d'été - Réserver sans engager de frais

    par sur 24/04/2020 - 0 Commentaires

    La situation du groupe Odalys pendant le confinement L’ensemble des 250 résidences touristiques d’Odalys, situées principalement sur les littoraux français (Atlantique et Méditerranée) et en montagne (Alpes et Pyrénées), est fermé depuis la mi-mars jusqu’au 19 mai au moins. Les clients ayant réservé un séjour d’ici à cette date peuvent l’annuler sans frais et obtenir un avoir […]

  • Partir en vacances cet été mais ou ?

    par sur 19/04/2020 - 0 Commentaires

    Une saison estivale incertaine Après plusieurs semaines de confinement, de nombreux Français réfléchissent à leurs vacances d’été malgré la pandémie de coronavirus. Et espèrent pouvoir voyager plus ou moins loin, dans leur région, en France ou ailleurs. Le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, conseille toujours d’«attendre» avant de réserver. Le 7 avril sur Franceinfo, il a appelé les […]