Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Vacances : Où partir en France cet été ?

Découverte de la France 21/06/2020

La crise sanitaire que nous subissons depuis le mois de mars aura eu des impacts sur notre économie, sur notre travail, sur notre quotidien, mais aussi sur nos vacances. De nombreux pays n’ont pour l’heure rouvert leurs frontières. Beaucoup passeront les vacances en France cet été. Mais où aller ?

Les vacances approchent à grands pas, mais en raison de la crise sanitaire que nous vivons, beaucoup ne pourront se rendre à l’étranger. En effet de nombreux pays n’ont pour l’heure rouvert leurs frontières. Certains pays sont encore très fortement touchés par le coronavirus, comme le Pérou, l’Argentine, les Etats-Unis, ou encore le Brésil. Vous êtes nombreux à avoir renoncé aux vacances à l’étranger pour rester en France, pour éviter les péripéties. De nombreux Tour-opérateur ont été obligés d’annuler les vacances de leurs clients en raison des frontières fermées dans certains pays. 

Où partir en vacances en France ?

Marina Dal vous propose quelques idées voyages en France

Pour ne pas rester chez soi cet été Marina Dal a eu l’idée de créer une agence de voyage en ligne, son nom “Explor’in France”. L’agence en ligne indépendante est basée à Pau depuis un an. La particularité de l’entreprise de Marina Dal, être spécialisée dans l’organisation de circuits culturels sur mesure, à la découverte des régions françaises uniquement. Explor’in France vous propose de découvrir les lieux remarquables de notre pays avec bien entendu la présence des départements et territoires d’Outre-Mer.

Chaque circuit proposé par Marina Dal vous permettra de découvrir les sites historiques de notre pays, les diversités culturelles et artisanales, le fabuleux patrimoine naturel et ses particularités géologiques, le tout en s’adaptant aux besoins de chacun. Pour que les vacances vous ressemble au maximum. Vous pourrez faire des activités sportives dans le respect des règles sanitaires en petit groupe. Les visites culturelles peuvent être maintenues en revanche, le port du masque pourra être imposé, le lavage des mains avec du gel hydroalcoolique sera obligatoire mais les visites pourront être maintenues. 

Les vacances en Europe devraient être possibles cet été. D’ici au mois de juillet de nombreux pays accueilleront à nouveaux des touristes, mais les restrictions seront toujours présentes et les contrôles seront renforcés. Le site du ministère des affaires étrangères vous permettra de savoir en temps réel les conditions de séjour, mais aussi connaître les différentes restrictions s’il y en a, pendant cette période particulière.  

Source: francebleu.fr/vie-quotidienne/voyages-vacances/

3 millions de billets SNCF à moins de 49 euros pour les congés d’été 2020

Découverte de la France 04/06/2020

Alors que le gouvernement encourage les Français à choisir l’hexagone comme prochaine destination de vacances, la SNCF s’engage à faire un effort pour l’attractivité des tarifs.

Le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, annonce la mise en vente de 3 millions de billets de train longue distance (TGV et Intercités) à moins de 49 euros à l’antenne de France Info.

►►► A Découvrir aussi : Pour vos déplacements choisissez votre location de véhicules au meilleur prix

Pas d’augmentation du prix des billets

« Ça concernera essentiellement les trains longue distance », ajoute le secrétaire d’État. Le dispositif devrait être annoncé en début de semaine prochaine. L’offre est mise en place pour la saison estivale qui devrait démarrer autour de la mi-juin.

« Il n’y aura pas d’augmentation du prix des billets, parce que la SNCF est dans une politique de reconquête des clients », a encore ajouté Jean-Baptiste Djebbari.

Il chiffre également les pertes rencontrées par la SNCF à quatre milliards d’euros pour l’année 2020.

Le secrétaire d’Etat aux Transports a également indiqué dimanche sur BFMTV que «100% de l’offre» de la SNCF serait commercialisée à partir de la «mi-juin». La règle d’un siège sur deux occupé est donc levée.

Source: lunion.fr

Comment les gîtes et campings aborderont l’éventuelle reprise du tourisme ?

Découverte de la France 25/05/2020

Faut-il rouvrir les frontières cet été et laisser voyager les Européens ? Rien n’est encore décidé et les discussions se poursuivent entre dirigeants européens.

Le Gard est célèbre pour son pont mais personne n’y a accès actuellement. Le site et le parking sont fermés. Les villages sont presque déserts alors que la saison touristique aurait dû débuter il y a déjà deux mois.


►►► A Découvrir aussi : Les hébergements à proximité du pont du Gard


Dans un camping créé par des Belges près d’Alès, les campeurs sont absents et le gérant fait déjà ses premiers comptes. Il sait que la saison sera difficile : “Cette année, on a déjà perdu toute la période du printemps, ce qui représente à peu près 30% du chiffre d’affaires. Pour juillet et août, il serait réaliste de penser à une baisse de 50%. On va avoir un gros trou dans nos financesexplique François Maire, propriétaire du “Mas de Rey”.

En plus, il vient de construire de nouveaux chalets pour accueillir une clientèle plus large. Pas question donc de faire de nouveaux investissements en 2021.

Comment gérer l’été sous l’ère Covid ?

Il suffit de déambuler dans ce site de 7 hectares pour comprendre que la distanciation sociale pourra être respectée. Les emplacements pour les tentes sont suffisamment grands et François a notamment prévu du gel et un nettoyage approfondi des sanitaires. Il pourrait aussi fermer le restaurant, mais il attend des instructions claires. “Si elles sont trop strictes, elles vont être chères à mettre en place et ça se calcule aussi.

Si les étrangers ne peuvent pas venir, et notamment les Belges, il pourrait ne pas ouvrir. Pourtant, tout est prêt pour les accueillir. Il nous montre la piscine : “20 degrés, c’est tout à fait ‘baignable’. Il ne manque plus que les transats et les clientstémoigne-t-il, un peu dépité.

Un brin d’optimisme dans le Luberon

Arrêt au pied du Luberon où la vie reprend progressivement, sauf chez les loueurs de gîtes et de chambres d’hôtes. Nous arrivons chez un couple de Belges qui restent plutôt confiants, même si pour le moment ils comptent plus d’annulations que de réservations. “On fera une demi-saison, mais ça vaut mieux que rien du tout.

Moi, je suis optimiste pour juillet et août. Je pense que les clients vont revenir“,témoignent Arièle et Etienne François, propriétaires du Lantana. Les Belges constituent 50% de leur clientèle.

Etienne a pensé aux aménagements possibles pour éviter les contacts, même si le risque zéro n’existe pas : “On ne va pas leur faire porter les masques tout le temps. Ils sont bien séparés et on peut espacer les petits-déjeuners. Nos gîtes, c’est comme des petites maisons où les familles sont seules. Il faudra juste faire attention à la piscine.

Il n’empêche, cette saison est déjà largement rabotée alors que d’importants investissements ont, là aussi, été réalisés cet hiver.

L’année 2020 est décidément bien compliquée pour les professionnels de cette région de Provence. Ils n’ont que quelques semaines pour sauver leur saison.

été 2020 en France, où partir en famille ?

Découverte de la France 18/05/2020

Location de vacances et réservations

Les Français commencent à réserver leurs vacances d’été en famille. Depuis que le Premier ministre a annoncé que les Français pourraient partir en vacances en juillet et en août, en métropole ou dans les départements d’outre mer, les locations de vacances sont prises d’assaut et les réservations de Gîtes de France ont considérablement augmenté.Les Français peuvent prendre leurs réservations. Les acteurs du tourisme de l’hôtellerie, se sont engagés à faire en sorte qu’ils soient intégralement remboursés dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances, avait précisé Edouard Philippe ce 14 mai, lors de l’annonce de son plan de relance pour le secteur du tourisme. Il n’en fallait pas moins pour que les familles commencent enfin à se projeter pour des réservations, à l’hôtel, au camping ou dans un gîte, en France. 

Location Airbnb : pourquoi les réservations sont-elles peu nombreuses ?

Airbnb a constaté une forte augmentation des recherches du 15 avril au 15 mai, avec “85% qui portent sur des lieux de séjour en France“, précise la plateforme de locations touristiques dans un communiqué. Aussi, les recherches locales, à moins de 80 km du domiciles sont “plus de trois fois supérieures à celles de la même période l’année dernière”, tandis que les locations avec piscine semblent les plus appréciées pour cet été, tout comme les destinations balnéaires. Pourtant, peu de réservations ont été effectuées. En cause ? Le site précise que “les voyageurs ne seront pas remboursés s’ils doivent annuler une réservation effectuée après le 14 mars en raison du Covid-19“. 

Les réservations de train à la SNCF

Depuis le 15 mai, les réservations des TGV et Intercités sont ouvertes pour les vacances d’été en France. Néanmoins, jusqu’au 2 juin, la SCNF ne prévoit qu’un siège sur deux, en espérant un retour à la normale cet été. Rappelons que les billets de train réservés sont échangeables et remboursables sans frais, en cette période de coronavirus.

Pourra-t-on partir à l’étranger cet été ?

Les vacances à l’étranger semblent compromises cette année. “On va limiter les déplacements internationaux pendant les vacances d’été. On va essayer de rester en Europe, ou même dans une zone plus restreinte. On saura ça début juin, c’est trop tôt pour le dire aujourd’hui”, avait déclaré Emmanuel Macron le 5 mai dernier. Pour l’heure, les frontières européennes restent fermées “jusqu’à nouvel ordre”, mais elles pourraient rouvrir après le 15 juin de manière progressive selon l’évolution de l’épidémie.

  • Réouverture des frontières : les frontières franco-suisses devraient rouvrir le 15 juin Alors que la déconfinement progressif de la France a débuté ce lundi 11 mai, se pose l’épineuse question de la réouverture des frontières. Quand pourrons-nous nous rendre en Europe ? Et ailleurs à l’étranger ?

Pourra-t-on aller à la plage cet été ?

Le 28 avril, le Premier ministre avait annoncé que l’accès aux plages ne serait pas autorisé avant au moins le 2 juin. Néanmoins, sur demande des maires, de nombreuses plages ont pu rouvrir en France, à condition de respecter les règles de distanciation sociale.Pour autant, la plage statique n’est pas permise : il ne sera donc pas possible d’y poser sa serviette pour bronzer ou faire un pique-nique en famille : seules la promenade, la baignade, la pratique sportive individuelle et la pêche à pieds y sont autorisées pour le moment. 

Quelles sont les plages ouvertes en France ?

De nombreuses plages ont pu ouvrir depuis le 13 mai. Les départements des Alpes-Maritimes, l’Hérault, les Pyrénées-Atlantiques, la Gironde, le Nord, l’Ille-et-Vilaine, le Pas-de-Calais, la Vendée ou encore les Côtes d’Armor ont pu accueillir du public, tout comme La Baule/Pornichet (44), la plage des Sables-d’Olonne (85) et les plages de l’Ile d’Yeu (85).

  • Quelles plages rouvrent en France ? Quand ? Pour qui ? Comment ?Certaines plages commencent enfin à rouvrir en France. D’autres maires ont envoyé des demandes de réouverture et attendent le feu vert des préfets. Qui pourra (ou non) se rendre en bord de mer ? Quid de Paris Plages ?

Vacances d’été en France

Edouard Philippe avait déjà annoncé le 19 avril que les vacances d’été seraient particulières cette année et incité les Français à privilégier les séjours dans notre beau pays. Il a annoncé qu’il allait falloir prendre son mal en patience et repousser ses projets de séjour à l’étranger pour plus tard. Le Premier ministre a ajouté qu’il n’était pas sûr que le transport aérien pourrait reprendre dans de bonnes conditions rapidement, et que “les conditions d’entrée ou de ré-entrée sur le territoire national” seront certainement “assez exigeantes vis-à-vis de ceux qui arrivent de l’étranger”. Un avis partagé par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, en charge du Tourisme. “Lorsque les conditions sanitaires le permettront, je suis persuadé que les Français auront “envie de France” et je souhaite qu’ils puissent soutenir les hôteliers, restaurateurs, activités de loisirs, les sites patrimoniaux qui font la richesse de nos territoires“, a-t-il confié au Parisien le 26 avril. La majorité des parents devraient donc profiter de leurs vacances en France. Une campagne pourrait même être lancée pour soutenir les professionnels du tourisme, en incitant les Français à rester dans l’hexagone, et ainsi limiter la propagation du virus d’un pays à l’autre. Mais reste à savoir dans quelle mesure il est possible de partir.

Peut-on partir en week-end pour le pont de l’Ascension ?

Il est encore trop tôt pour penser aux vacances d’été. Je donne d’ores et déjà rendez-vous aux Français à la fin du mois de mai pour évaluer les conditions dans lesquelles nous organiserons une nouvelle phase de déconfinement, et prendrons en particulier des décisions sur l’organisation des vacances, a déclaré Edouard Philippe à l’Assemblée nationale lors de l’annonce de son plan de déconfinement. D’ici là, les déplacements de plus de 100 kilomètres sont à proscrire, hors motifs “impérieux, familial ou professionnel” (sur présentation d’une attestation obligatoire), et les Français ne pourront pas profiter des ponts de mai, mais surtout du pont l’Ascension le 21 mai, qui aura lieu après le déconfinement. Le jeudi de l’Ascension sera bien férié, mais je dis clairement aux Français : ce n’est pas le moment de quitter son département pour partir en week-end“, a prévenu Edouard Philippe. Mardi 5 mai, Emmanuel Macron a lui aussi prévenu : “Il y a deux grands week-ends qui arrivent: on veut éviter que des gens qui sont dans des villes très touchées aillent dans des zones moins touchées pour prendre un peu le vert, aller à la plage ou ailleurs” a-t-il déclaré.

Etat d’urgence : jusqu’au 10 juillet

Le plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe a été rejeté. Il prévoyait notamment de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 24 juillet. Ce 6 mai, les sénateurs ont finalement voté le projet de loi en l’adaptant avec des amendements. Ainsi, l’état d’urgence est fixé au 10 juillet. Entré en vigueur le 24 mars, l’état d’urgence sanitaire permet notamment aux autorités de rendre obligatoire le port du masque dans les transports, d’imposer une mise en quarantaine aux personnes entrant sur le territoire Français… Le texte sera examiné à partir de ce lundi par le Sénat, avant d’être transmis à l’Assemtblée nationale en vue d’une adoption définitive dans la semaine. 

Vacances apprenantes : des vacances d’été studieuses

Cet été, quand tout sera revenu à la normale, on montera des modules de soutien scolaire aux élèves qui en ont besoin, de façon à ce qu’ils passent dans la classe supérieure avec le niveau requis“, a précisé Jean-Michel Blanquer début avril. Ces modules de soutien scolaire gratuits pourraient avoir lieu “au moins pour la dernière semaine d’août”. Le ministère prévoit aussi d’organiser des colonies de vacances éducatives à la fin de la crise. Le ministre de l’Éducation estime en effet qu’entre “5 et 8% des élèves” ont été “perdus” par leurs professeurs qui ne sont pas parvenus à les joindre à distance, a-t-il précisé dans Le Parisien le 31 mars. Aussi, dès le 4 juillet, ces congés seront un peu différents des autres années : “nous avons premièrement les vacances apprenantes, autrement dit des colonies de vacances très éducatives. Nous allons déployer le dispositif “écoles ouvertes” de manière générale dans toute la France, c’est-à-dire que le bâtiment sera ouvert et permettra dans un grand nombre de cas d’avoir des activités au quotidien de façon à ce qu’il n’y ait aucun enfant qui soit confiné pour des raisons sociales et non plus sanitaires aux mois de juillet et août“, a expliqué le ministre sur LCI. L’objectif de ces dispositions est notamment d’éviter le décrochage scolaire, et “que les enfants puissent un petit peu se régénérer à l’occasion des vacances d’été grâce à toutes les propositions”.

Dates des vacances d’été : le 4 juillet 2020

Jean-Michel Blanquer a réaffirmé que les dates des vacances scolaires ne seraient pas changées. “Dans une période où tout change, il est important de maintenir certains repères” a déclaré le ministre de l’Education ce 29 avril sur BFMTV. Les vacances d’été auront donc lieu du 4 juillet au 1er septembre 2020. Les dates sont communes à toutes les zones A, B ou C et les vacances d’été se terminent alors le jour de la rentrée des classes, le mardi 1er septembre 2020.

Source: journaldesfemmes.fr/maman/guide-sorties-en-famille/

Dans le Vexin normand, les sites touristiques visent le tourisme de proximité

Découverte de la France 12/05/2020

Le 18 mars 2020, une livraison particulière était attendue au château de Vascœuil : l’exposition du photographe normand Jean-François Rauzier devait marquer le lancement de la saison. Mais le Covid-19 est passé par là… Marie-Laure Papillard, propriétaire des lieux, n’espère donc pas une réouverture avant le 20 mai 2020, le temps d’installer ce nouveau rendez-vous.

« IL A FALLU EMPRUNTER »

L’édifice, monument historique, et ses 5 ha de parcs sont l’un des principaux pôles d’attractivité du territoire. «On a 25000 visiteurs par an, souligne Marie-Laure PapillardEncore faut-il qu’ils viennent.» Car ce sont quelque 200 groupes, répartis entre avril et juin, qui ont été annulés en raison de la pandémie.

L’impact économique se fait déjà ressentir. Entre végétation invasive et factures incontournables, «qu’il y ait de la visite ou pas, maintenir en état le site coûte de l’argent. Il a fallu emprunter pour tenir le choc», poursuit celle qui évalue une perte sèche d’au moins 30 000 €. Marie-Laure Papillard prévoit également de diminuer son nombre de saisonniers. Quant aux animations ponctuelles, tout dépendra des directives gouvernementales à venir. Déconfinement. Les transports scolaires reprennent en partie dans le Vexin normand

FÊTES EN SUSPENS

À quelques kilomètres de là, à Lisors, l’abbaye de Mortemer a rouvert son parc lundi 11 mai 2020 et son musée devrait suivre début juin 2020. Une reprise facilitée par sa caisse « libre-service » qui évite tout contact direct. Le client met son règlement dans une enveloppe et récupère le code d’accès de la grille. Sur place, une présence quotidienne permet de prévenir d’éventuels resquilleurs.

Lire la suite : paris-normandie.fr/actualites/

été 2020 en France : pensez à l’Ardèche

Découverte de la France 09/05/2020

Le secteur du tourisme souffre aussi de cette crise du Covid-19. Pourtant 87% des français ont déjà prévu de passer leurs prochaines vacances d’été sur le territoire national. Et pour 1 français sur 2, la crise sanitaire n’a pas eu d’impact sur leur envie de voyage et de vacances en France. Cette crise est l’occasion parfaite pour relancer le tourisme local en France et pour découvrir les régions et départements voisins. Ainsi, chaque semaine, TaMétéo.com vous propose de (re)découvrir une région ou un département. Aujourd’hui, direction l’Ardèche pour les amoureux de la nature !

Envie de montagnes et de vallées ? L’Ardèche est faite pour vous !

Le département de l’Ardèche, en Auvergne-Rhône-Alpes, présente des caractéristiques très différentes : l’altitude varie entre 40m – notamment au confluent du Rhône et de la rivière Ardèche, qui donne son nom au département – et jusqu’à 1 754m pour le sommet ardéchois le plus haut : le Mont Mézenc. Sa situation géographique est délimitée par le Massif Central à l’ouest, et la vallée du Rhône à l’est. De par ces caractéristiques géographiques, l’Ardèche dispose de paysages très différents sur une superficie totale de 5 529m².À lire aussi : Les conséquences invisibles du changement climatique

On distingue en Ardèche cinq grandes régions naturelles : la montagne où l’altitude moyenne est de 1 100m, les plateaux du Haut-Vivarais et des Cévennes qui offrent de magnifiques gorges encore sauvages ainsi que des vues panoramiques, le Bas-Vivarais, le plateau des Coirons et la Vallée du Rhône. La disposition de ce département est particulière : elle est en pente face à la mer Méditerranée. Les vallées bénéficient d’un temps méditerranéen tandis que le Haut-Plateau résiste à l’influence maritime, ce qui donne à ce département des conditions météo très différentes en fonction des villes.

L’Ardèche en été :

L’Ardèche, c’est déjà le sud. Ce département bénéficie de l’influence méditerranéenne, on peut se baigner dans les lacs et rivières de mai à septembre. Le mois le plus chaud est le mois de juillet. Le mois d’août est favorable voire idéale pour certaines villes comme Orgnac-l’Aven, Vallon-Pont-d’Arc, Balazuc, Viviers ou encore Tournon-sur-Rhône en raison de la météo car il y fait très beau, il pleut très peu et le taux d’humidité est peu élevé. D’une ville à une autre, la météo varie beaucoup. En effet, si vous êtes en altitude ou au fond d’une vallée, les températures et le temps ne seront pas les mêmes.

Si vous appréciez les étés très chauds, Vallon-Pont-d’Arc – entre 60 et 400m d’altitude – est une ville idéale pour vos vacances d’été avec une température maximale de 31°C et une température minimale de 23°C et seulement 30mm de pluie étalés sur 5 jours. Si vous n’aimez pas la chaleur torride, il vaudra mieux privilégier une ville comme Annonay entre 300 et 650m d’altitude. Au mois d’août, la température est comprise entre 15°C le matin et 26° au meilleur de la journée. Il fait moins chaud mais la pluie s’invite plus dans cette ville avec 81mm de pluie en août répartis sur 9 jours.

À l’heure actuelle, on ne sait pas encore s’il sera possible de voyager à l’étranger ou même de s’évader en France à plus de 100 kilomètres de son lieu de résidence. Il est plus prudent d’avoir les recommandations du gouvernement attendues à la fin du mois de mai avant de réserver. Mais rien ne vous empêche de vous renseigner sur votre future destination de vacances…

Source: tameteo.com/actualites/actualite/

Déconfinement et congés été 2020 : Ce que vous pourrez faire cet été et ce qui sera interdit

Actualités, Découverte de la France 09/05/2020

La période cristallise autant d’attentes que d’incertitudes. Pourra-t-on partir en vacances cet été ? Et si oui, quel visage auront ces congés, au temps du coronavirus ? Pour le savoir avec certitude, il faudra patienter jusqu’au mois de juin. Mais en attendant, on fait le point sur ce qu’il devrait possible ou impossible de faire cet été, et ce qui est encore incertain.

Le sujet est dans beaucoup de têtes. Sera-t-il possible de partir en vacances cet été ? Et si oui, à quoi ressembleront les congés estivaux, alors que la France s’apprête à se déconfiner et que l’épidémie de coronavirus est toujours présente ?

Ces questions prennent d’autant plus de résonance qu’après de longues semaines de confinement, l’envie de bouger est là. Celle d’ailleurs aussi. Mais l’été est encore entouré de beaucoup d’incertitudes. Emmanuel Macron, le président de la République, l’a confirmé mardi 5 mai. « Il est trop tôt pour vous le dire si l’on pourra avoir des vacances », a dit le chef de l’État depuis une école de Poissy (Yvelines). Pour en savoir plus sur le visage des congés estivaux, il faudra attendre « début juin », a-t-il précisé.

En attendant, voici donc ce que l’on peut imaginer pour les vacances d’été, avec ce que l’on sait jusqu’à présent.

Ce que l’on devrait pouvoir faire

À partir du 11 mai, date annoncée de la levée des mesures de confinement, les déplacements à moins de 100 kilomètres de son domicile seront autorisés. Le Premier ministre, Édouard Philippe, l’a annoncé le 28 avril, en présentant le plan de l’exécutif pour le déconfinement. Il sera également possible de voir des amis, ou de la famille : les rassemblements comprenant jusqu’à dix personnes sont à nouveau permis dès le 11 mai. Reste à voir comment évolueront ces mesures après le déconfinement, et d’ici aux vacances d’été.

Il est acquis que si vacances il y a, elles seront très localisées. « Le tourisme ne pourra reprendre que de façon concentrique, dans un premier temps, avec une clientèle d’ultra-proximité », a dit Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État chargé du Tourisme, à la fin du mois d’avril.

Mais… Ces scénarios se joueraient dans l’optique où les mesures de confinement sont bien levées le lundi 11 mai. Le problème, c’est qu’avec la pandémie de Covid-19, la situation sanitaire évolue très vite, rien n’est gravé dans le marbre. « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai », avait ainsi prévenu Édouard Philippe.

Et voilà trois jours, le 3 mai, Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, parlait de ce même horizon du 11 mai comme d’un « objectif à conquérir » . Une manière de souligner que rien n’est acquis.

Ce qui reste en suspens

Toujours en imaginant un scénario dans lequel la France se déconfine bien le 11 mai et la situation sanitaire ne se dégrade pas dans la foulée, une autre grande inconnue occupe beaucoup d’esprits : la question de l’accès aux plages et au littoral.

Édouard Philippe a été clair, impossible de s’y rendre avant le 1er juin. Au moins. Depuis, de très nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer cette décision. Et le Sénat a longuement débattu de la possibilité de rouvrir l’accès aux plages, mardi lors de l’examen du projet de loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire.

Autre question, celle des départs en Europe. Cet été, « on restera entre Européens, peut-être en fonction de l’évolution de l’épidémie, il faudra même réduire un peu plus, mais c’est trop tôt pour le dire », a encore déclaré Emmanuel Macron mardi. Comprendre qu’il sera, peut-être, possible de partir dans d’autres pays de l’espace Schengen. Peut-être.

Mais cette perspective dépendra, aussi, des mesures prises par d’autres pays européens, et de leur décision de rouvrir leurs frontières ou pas. Exemple en Espagne, l’une des principales destinations touristiques au monde : « La question des frontières sera réglée en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. Je n’ai donc pas de date », a dit Reyes Maroto, la ministre du Tourisme, le 12 avril.

Il y a aussi la question des cafés et des restaurants. Concernant la réouverture de ces établissements, une décision sera annoncée à la fin du mois de mai, avait dit Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, à la fin avril.

Ce que l’on ne pourra pas faire

Un élément se comprend en creux, à la lecture des différentes déclarations de l’exécutif et des membres du gouvernement sur le sujet des vacances : il ne devrait pas être possible de partir en vacances en dehors d’Europe cet été (s’il est déjà possible de partir dans d’autres pays de l’espace Schengen).

« On va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d’été », a expliqué Emmanuel Macron mardi. Et les déclarations de Jean-Baptiste Lemoyne sur le tourisme « d’ultra-proximité » se conjuguent mal avec la perspective de départs à l’étranger. « Il est sûr que le déplacement à plusieurs milliers de kilomètres, il est exclu », a-t-il d’ailleurs dit, mercredi au micro de France Info.

Autre certitude : cet été, il ne sera pas possible d’assister à un festival. Conséquence de l’impossibilité d’organiser « tous les événements qui regroupent plus de 5 000 participants » avant le mois de septembre, comme l’a dit Édouard Philippe en présentant le plan de déconfinement.

Source: ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/confinement/

Échappée belle en Bretagne

Découverte de la France 01/05/2020

Située à l’extrême Ouest de la France, la Bretagne est la dernière étendue de terre avant l’Atlantique et pas des moindres. En Bretagne vous trouverez des stations balnéaires iconiques comme Dinard, des monuments historiques comme le Mont Saint-Michel, des routes propices aux balades à vélo ainsi que de longues étendues de sable fin où vous pourrez poser votre serviette et vous détendre. Entre nature, visites culturelles et plaisirs gustatifs, la Bretagne saura vous satisfaire.

Partez à l’aventure ! 
 À bicyclette ! S’il y a bien une région qui se découvre facilement à vélo, c’est la Bretagne. Le littoral breton, le Vélodyssée ou encore les anciennes voies de chemin de fer reconverties en voies vertes… Il n’y a que l’embarras du choix. À vos pédales.. Prêts… Partez ! 
 Cap sur la Cité Corsaire ! Les Remparts, la Tour Solidor, le Fort de La Conchée… Saint-Malo regorge d’histoires & d’Histoire ! Une balade sur la plage pour admirer le Petit Bé, déguster des huîtres accompagnées d’un verre de vin, que vous soyez “Route du Rock” ou Route du Rhum, cette ville est une étape incontournable dans votre escapade bretonne ! 
 Détendez-vous… Fermez les yeux… Entendez-vous le bruit des vagues se brisant sur les roches bretonnes ? C’est à l’écoute de cette douce mélodie que votre thalasso commence en terres bretonnes, l’annonce d’une expérience sensorielle extraordinaire ! 
 Beg ar Raz Comme des airs de bout du monde… Vous voilà à la Pointe du Raz, site naturel à la pointe du Finistère offrant un panorama exceptionnel. Les falaises escarpées témoignent de la force des éléments et en face vous pourrez admirer le Raz de Sein ainsi que le phare le plus éloigné des côtes françaises : le phare de Ar Men. Dépaysement assuré. 
 À vos swings ! Révisez votre trajectoire & travaillez votre swing sur les plus beaux greens de Bretagne. Golf de la Baie de Saint-Simon, de Saint-Malo, de l’Odet, plus de 30 golfs sont dans la région ! Entre la vue et la balle, vous ne saurez plus où donner de la tête. 
 
Escapades culinaires 
 À table ! Aaah.. La Bretagne… Cette douce odeur de bord de mer, ses longues plages, mais surtout.. ses plateaux de fruits de mer. Tourteau, langoustines, huîtres, bigorneaux, palourdes… Cet assortiment de crustacés cuits et de coquillages crus s’agrémente volontiers d’une bonne sauce mayonnaise maison, de pain de seigle et de beurre demi-sel. 
 Plutôt sucre ou sarrasin ? Où que vous posiez vos valises en Bretagne, il y aura un passage obligé par la case culinaire. Peut-être vous laisserez vous tenter par une galette salée à la farine de blé noir ou peut-être succomberez-vous à l’appel de la crêpe sucrée. Quoiqu’il en soit, ces recettes bretonnes raviront petits et grands. 
 Aimez-vous le beurre ? Du beurre, encore un peu de beurre, du sucre, de la farine et encore une noisette de beurre… Voici la recette DU gâteau traditionnel et typique breton : le kouign amann. Bien que calorique, ce gâteau fait partie du patrimoine breton et il serait dommage de ne pas y goûter pendant votre escapade en Bretagne. Petit conseil, mangez léger avant d’en prendre une bouchée…

les Français devront partir en vacances près de chez eux l’été prochain

Découverte de la France 29/04/2020

Une saison estivale “pas comme les autres”. C’est ainsi que Jean-Baptiste Lemoyne a qualifié l’activité touristique qui va redémarrer dans les prochaines semaines. En raison de l’épidémie de Covid-19, les Français devront prendre, dans un premier temps, des vacances près de leur domicile, privilégiant les sites naturels des départements “verts” où le virus circule peu. 

Interrogé sur le sujet à l’Assemblée nationale, mercredi 28 avril, le secrétaire d’Etat au tourisme a rappelé que “le tourisme ne pourra reprendre que de façon concentrique, dans un premier temps, avec une clientèle d’ultra-proximité et on le voit, avec un certain nombre de sites qui vont pouvoir rouvrir”.

Parmi eux figurent “les petits musées, certains sites naturels, parcs et jardins dans les départements qui seront ‘verts’, où le virus ne circule pas de façon active”. Pour que les Français puissent “souffler” après des semaines de confinement, le gouvernement travaille à “des mesures permettant de renforcer les chèques-vacances, de faciliter le déplacement de tous”, a indiqué le secrétaire d’Etat.

Source: francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/

Découverte de la France du bout du monde

Découverte de la France 26/04/2020

Alors que le déconfinement approche, nombreux sont ceux qui commencent à penser aux vacances d’été. Et avec la pandémie qui continue de sévir et les frontières qui demeureront certainement fermées, il y a de fortes chances que nos destinations estivales soient franco-françaises.

Mais qu’importe car l’hexagone regorge de coins spectaculairement dépaysants, qui n’ont rien (ou presque…) à envier aux plages d’Asie ou aux grands espaces du continent américain.

Pour preuve, voici 10 destinations qui ne vous feront pas regretter de ne pas avoir pris l’avion.

1/ Un lodge au Kenya ? Non, un safari en Loire-Atlantique

Evidemment, ici – à 15 minutes de Nantes – on n’aura pas le spectaculaire coucher de soleil sur l’Okavengo ou le Masai Mara. Mais pour tout dire, vos bambins s’en ficheront pas mal, car ce qu’ils veulent admirer, eux, ce sont les animaux ! Et ils en verront plein chez Planète Sauvage, ce parc animalier (et association) écolo et durable, qui s’étend sur plus de 85 hectares et héberge plus de 1 100 animaux de 120 espèces.

« Safari » à la journée, stage de soigneur pour les enfants ou réveil au son des girafes s’ébrouant dans la rivière, le lieu propose différentes façons de vivre l’aventure et plusieurs types d’hébergement : lodges familiaux haut de gamme tout en bois sur pilotis, tentes façon « bivouacs en Tanzanie » ou même des yourtes mongoles. Impossible de rater, depuis sa terrasse, les zèbres, lions, les guépards, antilopes et autres éléphants…

Les séjours en lodge : entre 20 et 153 euros la nuit par personne.

Safari à la journée : 27 € par adulte et 21 par enfant (3-12 ans).

Plus d’infos sur : https://www.planetesauvage.com/

2/ Le désert du Sahara ? Non, la dune du Pilat

Il faut s’accroupir au ras du sable, fermer les yeux et sentir le sable blond filer entre les doigts… Les Touaregs ne sont pas là, certes, ni les dromadaires. Mais rien n’empêche d’escalader les 106 mètres de la dune du Pilat (qui contient près de 550 millions de mètres cubes de sable) et de s’asseoir avec un panier de pique-nique et un thé à la menthe. Et d’admirer le panorama depuis la plus haute dune d’Europe : ce n’est pas l’oasis de Taghit que vous découvrirez à l’horizon, mais bien d’un côté la forêt landaise avec la pointe du Cap Ferret et de l’autre, l’Atlantique. En progression permanente vers l’intérieur des terres, la dune de 3 km de longueur et 500 mètres de largeur aura sans doute disparu du bassin d’Arcachon au siècle prochain. Alors mieux vaut ne pas tarder…

Un conseil : l’accès à la dune est gratuit en venant à pied, à vélo ou en bus Baïa (1 € l’aller). Il est payant si l’on vient en voiture (6 € par véhicule pour 4h de parking) – histoire de contribuer (un peu) à la préservation du site classé

Plus d’infos sur : office du tourisme du bassin d’Arcachon

3/ L’architecture moderniste de Palm Springs ? Non, les villas de la Côte d’Azur

Jardins luxuriants, volumes démesurés, décorations extravagantes… Notre Côte d’Azur recèle de trésors d’architecture qui se visitent face à la Grande Bleue. On songe à tourbillonner dans une fête glamour et extravagante chez Gatsby le magnifique en découvrant, perchée sur son éperon rocheux, la villa Ephrussi de Rothschild à Saint-Jean-Cap-Ferrat, palais Belle Epoque imprégné de Renaissance italienne de 1934, avec ses boudoirs, ses jardins suspendus – le tout construit pour la fantasque et richissime Béatrice de Rothschild.

Un peu plus loin, située sur la pointe rocheuse de la baie des fourmis à Beaulieu-sur-Mer, derrière laquelle se dressent les monumentales falaises d’Eze, la villa Kérylos, tout en stucs à l’antique et colonnades en marbre de Carrare, est une ode à la civilisation grecque. Elle a été conçue entre 1902 et 1908 par l’architecte Emmanuel Pontremoli pour l’archéologue et homme d’Etat français Théodore Reinach.

Moins célèbre que ses voisines, la villa Eilenroc du Cap d’Antibes fut construite entre 1860 et 1867 par Charles Garnier et servit en 2013 de lieu de tournage à Woody Allen pour Magic in the Moonlight, avec Emma Stone et Colin Firth. Sur ce chemin Méditerranée, bien d’autres superbes demeures sont à découvrir. Citons aussi la célèbre Villa Noailles, centre d’art, construite en 1925 par le grand Robert Mallet Stevens.

A la même période, impossible de faire l’impasse sur la Villa E-1027 à Roquebrune-Cap-Martin, véritable icône de l’architecture moderniste et première création de l’architecte Eileen Gray dans les années 20. Montée sur pilotis avec de larges ouvertures sur l’horizon azur, elle reste d’une incroyable modernité. Aux murs, huit fresques colorées signées Le Corbusier, ami et voisin, puisque son célèbre cabanon est à deux pas et se visite également.

4/ Le temple d’Angkor ? Non, un palais dans la Drôme

En 2017, dans L’incroyable histoire du facteur cheval, réalisé par Nils Tavernier, Jacques Gamblin incarnait Joseph Ferdinand Cheval, ce simple facteur qui parcourait chaque jour la Drôme, de village en village, et qui par amour pour sa fille Alice, s’est lancé dans le pari fou de lui construire un incroyable palais. De 1879 à 1912, il consacra ainsi 33 années de sa vie, à bâtir de ses mains et avec une simple brouette remplie de pierres, cette œuvre inclassable. Inutile de préciser que ce monument historique procure toute son émotion au-delà du grand écran.

Il faut donc partir au nord de la Drôme, à Hauterives, afin de voir de ses propres yeux cet édifice, à la fois hymne à la nature et mélange très personnel de différents styles architecturaux, avec des inspirations puisées tant dans la Bible que dans la mythologie hindoue et égyptienne.

En 1964, André Malraux a appuyé la procédure de classement avant son départ du gouvernement, contre l’avis défavorable de la plupart des fonctionnaires du ministère de la Culture qui écrivaient, dans un rapport : « Le tout est absolument hideux. Affligeant ramassis d’insanités qui se brouillaient dans une cervelle de rustre ». Malraux assurait qu’il serait « enfantin de ne pas le classer quand c’est nous, Français, qui avons la chance de posséder la seule architecture naïve du monde et attendre qu’elle se détruise ». Plusieurs artistes ont rendu hommage à ce palais. Ils s’appelaient Pablo Picasso, Max Ernst ou Niki de Saint Phalle…

5/Surfer à Hawaii ? Non, prendre la vague à Guéthary

La houle blanche de la côte Basque, c’est notre « déferlante » à nous. Et à Guéthary, « on se voit au Line up » (zone au large du spot où les surfeurs attendent leur vague) presque chaque matin. Car pour surfer sur des vagues légendaires (et voir des beaux surfeurs C.Q.F.D), nul besoin de s’envoler pour Waikiki ou Tahiti. Ici, dans ce petit village situé entre Biarritz et Saint-Jean-de-Luz, les « tubes », on connaît.

Car c’est ici que se trouve LE spot, la plage de Parlementia, à droite du port – et partagée avec la station balnéaire de Bidart. Elle est surtout le rendez-vous de tous les accrocs de la planche. On les voit attendre au loin. Parfois ça passe, parfois ça ça casse. « Pas ce matin, y’a pas le swell. Le vent souffle offshore, c’est mort », prévient l’un deux. Les « Bodhi »(comme on les surnomme en référence au mythique héros de Point Break) attendent toujours de pouvoir défier la fameuse vague de Parlementia. Du KaféLoco, à la déco très cool, on les épie depuis la terrasse.

Pour en savoir plus : office du tourisme Guéthary

6/L’Amazonie ? Non, les méandres d’une rivière auvergnate

Des courbes sinueuses taillées dans la roche et bordées de jungle… Non, ce n’est pas le fleuve amazone mais la Sioule, une rivière auvergnate qui fait des méandres, jusqu’à enserrer la sauvage presqu’île de Murat. Pour voir cet impressionnant paysage, il faut se rendre au village de Queuille, dans le Puy-de-Dôme, où tout au bout de la rue de l’Eglise, est installé un belvédère perché à 250 mètres au-dessus du cours d’eau.

Sensations fortes garanties car la vue est à couper le souffle. Le lieu étant assez fréquenté, mieux vaut y venir le matin pour profiter du spectacle en toute tranquillité.

7/Plonger dans les Caraïbes ? Non, à Port-Cros

Une eau translucide, un soleil qui tape et un ciel bleu azur… Avec son sentier sous-marin du Rascas, la petite île de Port-Cros, au large du Lavandou, fait partie des plus beaux endroits pour plonger en France. Classée Parc National (c’est dire la richesse de l’endroit), cette réserve marine est apparue dans le top 10 mondial du Lonely Planet en 2017… aux côtés de la Polynésie ou de la Grande barrière de corail en Australie.

Certes, on n’y tombe pas nez à nez avec une raie manta ou un poisson clown, mais on y croise des barracudas, des castagnoles, des murènes, des mérous, des poissons-lunes – et avec de la malchance, peut être des méduses…

L’île a aussi d’autres atours : du vallon de la Solitude à la Vigie de l’ancien sémaphore, la beauté sauvage des paysages se révèle aux marcheurs. Ni voitures, ni vélos : ses 7 km2 se découvrent à pied, par des sentiers aménagés dans le relief accidenté, qui débouchent, entre les falaises abruptes, sur trois superbes plages aux eaux cristallines.

Plus d’information sur www.portcrosparcnational.fr et https://www.hyeres-tourisme.com/les-iles-dor/port-cros/

8/Une cascade à Bali ? Non, une randonnée verte dans le Jura

Sur Instagram, on pourrait faire croire que l’on est au cœur d’une forêt tropicale mousseuse au fin fond de l’Asie… Mais c’est dans la commune des Planches-près-Arbois, dans le Jura, que l’on trouve cette spectaculaire cascade dite des Tufs. Ici, l’eau de la Cuisance, qui prend sa source un peu plus en hauteur, s’infiltre dans le plateau calcaire (le tuf) pour y creuser une grotte et ressurgir en multiples cascades dans les bassins. On a qu’une seule envie, s’y baigner, mais attention l’eau est (très) froide. Le site est accessible facilement aux familles grâce à un sentier de randonnée et une passerelle.

Plus d’informations sur : http://www.arbois.com/et https://www.jura-tourism.com/

9/Une île grecque ? Non, l’île d’Yeu

Des images de maisons bleues et blanches accrochées à la colline, de petites églises repeintes à la chaux, et des plages aux eaux transparentes… Les Cyclades, ici, seront atlantiques, à un peu plus d’une quinzaine de kilomètres des côtes vendéennes, l’île est accessible par bateau – ou en hélico, si vous voulez vous la jouer Onassis.

Un endroit où rues, venelles et lieux-dits se nomment rue du Coin-du-chat, rue de la Fée, rue du Secret, rue du Paradis, c’est déjà la promesse de voyager dans un conte… (Après, beaucoup plus tard, on découvrira aussi la rue du Pû, la plage des Ovaires, celle de la Pipe et l’anse de la Raie de la Vache).

La découverte du petit port de la Meule, avec sa chapelle immaculée perchée au-dessus des falaises, achève de transporter au-delà de l’Hexagone. Côté plages de rêve, entre l’anse des Soux, les Tchinettes, et les Sables Rouis, le choix est large. Mais la plus « grecque » est sans conteste la crique paradisiaque de « Belle-maison ». Sable blond, mer transparente… le dépaysement est total. Mais la baignade rappelle à la réalité : la température de l’eau n’excède pas les… 17 degrés.

10/Une randonnée équestre dans le Colorado ? Non, dans les carrières d’ocre de Provence

Ce n’est pas pour rien qu’on appelle les carrières d’ocre de Rustrel, dans le Vaucluse, le « Colorado provençal » : falaises, cirques, cheminées et colline de sable s’y déploient sur plus de 100 hectares et dans une explosion de couleurs. Jaune, rouge, orange, brun… Cinquante nuances d’ocre se donnent à voir aux visiteurs.

Cette merveille est née de l’alliance de la nature et de l’homme. Après le retrait de la mer il y a des millions d’années, des montagnes d’ocre s’y sont formées et leur exploitation, par quatre générations d’ocriers, ont modifié ses reliefs dans lesquels on peu aujourd’hui se promener en toute liberté.

Deux parcours de randonnées sont possibles, l’une d’une quarantaine de minutes et l’autre de plus de deux heures. Dans tous les cas, il est conseillé de porter de vieux vêtements car l’ocre est particulièrement salissant et… ne part pas facilement en machine.

Source: nouvelobs.com/voyage/

Partir en vacances cet été mais ou ?

Découverte de la France 19/04/2020

Une saison estivale incertaine

Après plusieurs semaines de confinement, de nombreux Français réfléchissent à leurs vacances d’été malgré la pandémie de coronavirus. Et espèrent pouvoir voyager plus ou moins loin, dans leur région, en France ou ailleurs. Le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, conseille toujours d’«attendre» avant de réserver. Le 7 avril sur Franceinfo, il a appelé les Français à «la plus grande prudence sur la préparation de leurs voyages car la situation aujourd’hui est encore trop incertaine».

Le lendemain, la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, apportait quelques précisions. «[Il n’était] pas en train de dire que les Français ne pourraient pas partir en vacances cet été. […] Ce n’est pas le moment d’acheter un billet pour partir à l’autre bout de la planète avec toutes les incertitudes qu’on peut avoir sur ce que sera l’état de l’épidémie.» La ministre Borne laisse donc entendre que les voyages en France seront possibles : «On peut recommander aux Français de profiter de notre beau pays pour les prochaines vacances, ce qui aidera aussi le secteur du tourisme.»

Le déconfinement se fera à partir du 11 mai de manière très progressive. Mais les mesures destinées à enrayer l’épidémie (réduction de l’offre de transport, restrictions des déplacements, fermeture des restaurants et des lieux recevant beaucoup de public…) feront de l’été 2020 une saison touristique pas comme les autres, à la fois pour les vacanciers et les professionnels du tourisme.

Vers un tourisme franco-français ?

En ces temps difficiles, choisir de voyager en France est ce qu’il y a de plus sûr. Par choix ou par contrainte, les Français devraient rester dans l’Hexagone cet été et privilégier la voiture pour se déplacer. «Le tourisme cet été sera franco-français», prédisait début avril dans un entretien au Figaro Didier Arino, le directeur général associé du cabinet de conseil Protourisme. Les hôtels et lieux touristiques devraient capter cette saison une partie des Français qui passent habituellement leurs vacances d’été à l’étranger (9 millions en 2019). Pour appeler les Français à découvrir leur patrimoine, plusieurs acteurs du tourisme ont lancé l’opération #CetEteJeVisiteLaFrance sur Twitter.

Quelles sont les mesures mises en place par les professionnels ?

Hôtels, cafés, restaurants et musées resteront portes closes le 11 mai. À ce jour, aucune date de réouverture n’a été évoquée par les autorités. De leurs côtés, les professionnels du tourisme, en particulier les agences de voyages, règlent les demandes de report ou d’annulation de séjours. Une ordonnance du 25 mars les autorise à proposer un avoir plutôt qu’un remboursement. Cet avoir, correspondant aux sommes engagées, est utilisable pendant 18 mois à compter de la date d’émission.

Pour permettre aux Français de planifier leurs vacances en toute sérénité, quelques professionnels adaptent leurs offres et assouplissent leur politique d’annulation. La SNCF propose l’annulation sans frais des billets de TGV inOui, Ouigo et Intercités jusqu’au 24 juin. Air France permet le report et l’annulation sans frais des vols prévus avant le 3 juillet. Côté hébergement, quelques initiatives isolées comme celle du spécialiste de la location de tourisme en France et en Europe Odalys Vacances. Le groupe qui dispose de 250 résidences en France propose de réserver un séjour cet été sans avancer de frais.

Quels sont les grands événements annulés cet été ?

Le carnaval de Venise, écourté en février, avait donné le ton: l’épidémie contraint autorités et organisateurs à annuler ou reporter la plupart des grands événements touristiques ou sportifs internationaux. A commencer par les Jeux olympiques d’été de 2020 à Tokyo initialement planifiés du 24 juillet au 9 août et qui sont reportés d’un an (du vendredi 23 juillet au dimanche 8 août 2021).

En France, les grands festivals ne sont pas épargnés. Festival d’Avignon, les Francofolies de La Rochelle, les Eurockéennes de Belfort… Des temps forts qui ne rythmeront pas cette saison estivale. Lors de son allocution du 13 avril, Emmanuel Macron a indiqué que les «grands festivals et événements avec public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet». Le Tour de France, qui aurait dû se dérouler en juillet, est maintenu mais se tiendra du 29 août au 20 septembre.

Pourra-t-on voyager à l’étranger ?

Peut-être en Europe, mais pas en dehors de l’espace Schengen. Les frontières, fermées jusqu’au 15 mai, pourraient le rester jusqu’à septembre. Emmanuel Macron a évoqué cette hypothèse au cours d’une vidéoconférence avec des partenaires sociaux, mais n’a pas abordé ce sujet lors son allocution. Néanmoins, il a déclaré que les frontières françaises avec les pays non européens resteront fermées «jusqu’à nouvel ordre». Par ailleurs, chaque pays européen applique ses propres restrictions d’accès. L’Espagne, qui souhaite encourager le tourisme national et éviter une deuxième vague de contaminations, réfléchit à une prolongation de la fermeture de ses frontières durant l’été.

Quant à la réouverture des frontières en dehors de l’Europe, plusieurs scénarios sont imaginables, selon Jean-François Rial, PDG du groupe Voyageurs du Monde : «On peut envisager des groupes de pays – au sein de l’Europe par exemple mais pas seulement – qui ouvriraient leurs frontières entre eux pour permettre des voyages ; ou alors des déplacements autorisés seulement entre les pays qui auraient jugulé l’épidémie», déclare-t-il à l’AFP. Autre possibilité : les voyages seraient autorisés «partout dans le monde pour ceux immunisés ou non-porteurs du virus, et qui pourraient le prouver de façon incontestable».

Peut-on déjà réserver ses vacances d’été ?

Compte tenu de l’évolution de l’épidémie, le mieux est de les préparer sans les réserver dans l’immédiat. Bien que les compagnies aériennes continuent à vendre des billets pour cet été et au-delà, il est peu probable que les vols soient tous maintenus, en particulier en dehors de l’Europe. De même, il est trop tôt pour dire si tous les hôtels seront en mesure de rouvrir d’ici à juillet août, même si de nombreuses chaînes d’hôtels et resorts ont rouvert les réservations. Côté ferroviaire, le patron de la SNCF projette de faire circuler «100% des TGV au début de l’été». Pour Jean-Pierre Farandoule, «le déconfinement devra absolument passer par l’obligation du port du masque pour les passagers».

En outre, les assurances voyage pourront refuser de vous indemniser, estimant que la situation sanitaire était connue au moment de la réservation. Le plus prudent à l’heure actuelle reste donc de réserver en dernière minute, en fonction de la situation.

Source: lefigaro.fr/voyages/

Comment choisir une bonne colonie de vacances pour enfant?

Actualités, Découverte de la France 11/07/2018

La plupart des parents ont des doutes sur les colonies de vacances : sur la sécurité des enfants, les organisations, le repas, etc. Ce sont d’ailleurs les raisons qui peuvent les pousser à ne pas envoyer les enfants en colonie de vacances même si elles sont bien bénéfiques. Face à cette inquiétude parentale, il est donc devenu impératif de savoir faire le bon choix en matière de colonie. Si la colonie de vacances respecte les exigences et les attentes des parents, ces derniers seront moins stressés et moins angoissés d’y envoyer leurs enfants.

Commencez par bien vous informer

 

Le choix de la colonie de vacances 7 ans dans laquelle vous allez envoyer votre enfant doit se faire avec un grand sérieux. Pour ce faire, il est conseillé de bien s’informer sur les normes et les réglementations qui régissent les colonies de vacances et de choisir un établissement qui respecte au doigt et à l’œil ces réglementations. Pour avoir les informations nécessaires, vous pouvez vous rendre auprès de la mairie pour en savoir plus sur la colonie de vacances. Vous devez également vous informer sur les compétences et les qualifications du personnel qui va encadrer vos enfants. Il est impératif que ces derniers disposent de solides compétences et d’un grand sens de la responsabilité. Vous pouvez vous rendre sur le site de la colonie de vacances 7 ans et regarder les avis des autres internautes. Le point essentiel à retenir, c’est que la colonie respecte bien toutes les normes.

Choisissez une colonie en accord avec les exigences de vos enfants

Partir en colonie de vacances ne devrait pas être une obligation pour les enfants. C’est pourquoi, il est important de demander son avis avant de prendre une décision. Interrogez-le sur ce qui lui fait plaisir, ses envies et montrez lui vos diverses propositions, à lui de faire son choix. Si par exemple, il adore la nature et les randonnées, vous pouvez l’envoyer dans une colonie de vacances découvertes, c’est pareil s’il adore les études, vous pouvez l’envoyer dans une colonie de vacances scientifiques, et bien d’autres encore. En choisissant une colonie de vacances où il se sentira dans son milieu, vous allez faire de ses vacances, un moment inoubliable.

Choisissez bien la durée du séjour

Pour les enfants, les vacances passent très vite. Comme c’est des moments réservés à la détente, au plaisir et au loisir, pour eux, le temps file comme un éclair. C’est pourquoi, même si vous les envoyer en colonie de vacances pendant un mois tout entier, cela ne les poseront sans doute pas problème. Néanmoins, même si vous souhaitez faire plaisir à vos enfants, il faut bien choisir la durée du séjour. Si par ailleurs, c’est sa première colonie, il est préférable de choisir un séjour plus court, d’une semaine ou de dix jours maximum. Par contre, si votre enfant est déjà habitué aux colonies, vous pouvez choisir de l’y envoyer pendant deux semaines voire plus. C’est votre rôle en tant que parents de juger de la capacité d’indépendance de votre enfant, de plus, vous êtes les personnes les mieux placées pour savoir ce qu’il y a de mieux pour votre enfant.

La location de bateau à Cassis

Découverte de la France 27/03/2018

Les calanques de Cassis sont un des spots touristiques les plus connus en France et même en Europe. Les noms de Port-Miou, Cassis ou encore Sormiou ne vous sont sûrement pas inconnus. Visiter les calanques est un spectacle formidable, mais les visiter en réservant un bateau à Cassis est encore mieux. Retrouvez tous nos conseils pour louer un bateau dans les meilleures conditions.

Visiter les calanques en une journée

Si vous souhaitez faire le tour complet des calanques en bateau, il est conseillé de prendre une journée pour bien avoir le temps de contempler les paysages. Au départ de Cassis, un itinéraire est particulièrement apprécié des touristes :l’intégrale des calanques qui vous emmène jusqu’à Marseille. Pour 25 milles nautiques, comptez entre 2h30 et 4h de navigation, ce qui vous laissera largement le temps de profiter de votre virée. Si vous avez du temps, profitez-en pour faire un tour au Château d’If : vous ne serez pas déçus !

Comment louer un bateau aux alentours de Cassis

La location d’un bateau n’est pas toujours facile car beaucoup d’acteurs se partagent le marché et la qualité des services n’est pas toujours présente malgré des prix exorbitants. Pensez bien à regarder les avis récents qui ont été postés sur les établissements qui vous intéressent car les apparences sont parfois trompeuses et les bateaux défaillants, ce qui peut vous mettre en péril.

Si vous n’avez pas de permis bateau ou que vous ne vous sentez pas de naviguer au milieu des bateaux de plaisanciers, vous pouvez toujours opter pour la location de bateau avec skipper. Grâce à cela, vous n’aurez pas tous les problèmes logistiques et vous n’aurez qu’à profiter des lieux. De nombreuses agences proposent ce type de services et sur tout types d’embarcations. A vous de choisir si vous voulez privatiser un bateau ou le partager.

Réserver un bateau à Cassis est donc un excellent choix car vous passerez des moments inoubliables dans des lieux uniques ! Et le spectacle est bien différent de celui que vous pourriez avoir sur la terre.

France, une destination idéale pour Noël

Découverte de la France 15/09/2017

Noël est un évènement chrétien qui célèbre la naissance de Jésus de Nazareth. Cette commémoration se fête de diverses manières qui varient en fonction de tout un chacun. Pendant cette période, certains bourlingueurs choisiront sûrement de voyager dans des pays étrangers, d’explorer des nouveaux horizons. Durant la Nativité, la France est une destination très prisée par les touristes en provenance des quatre coins du monde. Les globe-trotters de passage dans cette contrée européenne feront une escale à Paris, la « Ville lumière ». Ils seront émerveillés par le spectacle des illuminations de Noël à Paris. Pendant cette période, les rues de la capitale française se parent de leurs plus beaux atouts et offrent des couleurs féériques. Elles sont décorées d’ampoules multicolores, d’arches lumineuses et de projections scintillantes. Les monuments parisiens, quant à eux, brillent de mille feux à cette occasion pour garantir aux habitants et aux visiteurs une expérience inoubliable.

Passer Noël à Chamonix

Chamonix est une destination à privilégier pendant un voyage sur mesure en France. Au moment des festivités de Noël, cette localité propose une large gamme d’activités pour tous les gouts et tous les âges. Lors de leur escapade dans cette ville, les touristes auront la possibilité de s’immerger dans l’ambiance particulière de Noël et par la même occasion, d’emmener les enfants faire du traineau. Les routards qui souhaitent explorer des lieux insolites se rendront dans la grotte de glace afin d’admirer ce chalet gelé. Les amateurs de sport d’hiver, de leur part, seront comblés en découvrant les domaines skiables de chamonix. Outre cela, les globe-trotters auront la chance de passer au marché de Noël pour faire ses courses et acheter des cadeaux. Ils y trouveront, entre autres, des articles de décoration, des épices etdes produits salés du terroir.

Découvrir la cuisine française le temps d’un Noël

La gastronomie locale est à essayer quand on fête la nativité du Christ sur le territoire français. Les gourmets pourront déguster du foie gras. Ce dernier est connu dans le monde entier. Généralement, il se consomme en guise d’entrée lors du repas de Noël. Il se déguste idéalement avec du pain. Outre cela, les gourmands goûteront au confit de canard, une spécialité originaire du sud-ouest de la France. Il s’agit d’un plat qui se prépare avec des oiseaux gras. Il faut cuire la viande environ 2 h dans la graisse chaude. Ensuite elle est mise en bocaux afin que l’air ne puisse pas la détériorer. Côté dessert, la bûche de Noël est un à ne pas manquer.

Saurez-vous reconnaître ces stations balnéaires?

Découverte de la France 20/07/2015

Même si la rédaction du Figaro Immobilier n’est – malheureusement – pas sur les plages françaises cet été, le cœur y est. Et surtout, vous y êtes en ce moment, pour les plus chanceux! Nous avons donc décidé de vous mettre au défi, en sélectionnant une dizaine de stations balnéaires françaises, et une photo correspondant à chacune d’entre elles… dont peut-être celle où vous vous trouvez actuellement, vous qui êtes sur la plage avec votre iPad, à l’ombre d’un parasol! Vous pourrez faire notre quiz en bas de cette page .Par rapport aux précédents, nous estimons que son niveau est élevé…

Et naturellement, si cela ne vous suffit pas, vous pourrez retrouver tous nos quiz sur notre site, dans l’onglet qui leur est dédié! Depuis le mois de janvier, nous en avons fait plus d’une dizaine, sur des sujets variés: un quiz spécial canicule – toujours d’actualité – afin de vous donner des astuces pour raffraîchir votre logement, un autre qui vous mettait au défi de retrouver le prix de vente d’une série de biens immobilierstrès différents… Nous avons également fait un quiz plus politique sur les nombreuses résidences des chefs d’État français. Enfin, si vous aimez la hauteur, nous avions concocté un quiz – attention, le niveau est très élevé! – sur les gratte-ciel du monde entier! Vous n’avez que l’embarras du choix… Nous n’avons plus qu’à vous souhaiter d’excellentes vacances.

Source : lefigaro.fr

Page 1 de 21 2

Annonces partenaires

  • 3 millions de billets SNCF à moins de 49 euros pour les congés d'été 2020

    par sur 04/06/2020 - 0 Commentaires

    Alors que le gouvernement encourage les Français à choisir l’hexagone comme prochaine destination de vacances, la SNCF s’engage à faire un effort pour l’attractivité des tarifs. Le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, annonce la mise en vente de 3 millions de billets de train longue distance (TGV et Intercités) à moins de 49 euros à l’antenne de France […]

  • Découverte des plus beaux parcs nationaux de France

    par sur 12/06/2020 - 0 Commentaires

    Lorsqu’on pense aux parcs nationaux, on pense forcément aux parcs de Yellowstone et du Grand Canyon, aux Etats-Unis. Mais il n’y a pas besoin de partir aussi loin quand on est à la recherche de grands espaces. La France compte elle aussi des parcs nationaux : huit en métropole et trois en Outre-mer. On retrouve ainsi, […]

  • Le Perche a une carte à jouer pour la saison été 2020

    par sur 24/05/2020 - 0 Commentaires

    Le Perche veut et doit en profiter. Avec la crise sanitaire qui touche la France et le monde entier, le secteur du tourisme est impacté. Il faudra revoir sa copie pour attirer les visiteurs tout en respectant leur sécurité. Et « notre région a véritablement un coup à jouer » lors de la prochaine saison estivale, explique Annie Sevin. Hébergements […]

  • Comment les gîtes et campings aborderont l’éventuelle reprise du tourisme ?

    par sur 25/05/2020 - 0 Commentaires

    Faut-il rouvrir les frontières cet été et laisser voyager les Européens ? Rien n’est encore décidé et les discussions se poursuivent entre dirigeants européens. Le Gard est célèbre pour son pont mais personne n’y a accès actuellement. Le site et le parking sont fermés. Les villages sont presque déserts alors que la saison touristique aurait dû débuter […]

  • Vacances : Où partir en France cet été ?

    par sur 21/06/2020 - 0 Commentaires

    La crise sanitaire que nous subissons depuis le mois de mars aura eu des impacts sur notre économie, sur notre travail, sur notre quotidien, mais aussi sur nos vacances. De nombreux pays n’ont pour l’heure rouvert leurs frontières. Beaucoup passeront les vacances en France cet été. Mais où aller ? Les vacances approchent à grands […]